Meilleures matières pour un maillot de bain confortable

Le 07/04/2014 à 11h44 - Matériel de natation

Généralement, vous optez pour un maillot de bain dont le design plaît à vos yeux et correspond à votre goût esthétique. Vous achetez aussi celui qui confère une totale liberté de mouvement, tout particulièrement au niveau des jambes. Ces deux critères sont certes importants, mais insuffisants si vous désirez vous lancer dans la natation sportive. En effet, la matière du maillot est un point à ne surtout pas négliger, car elle contribue au confort de port et par conséquent, influe sur les performances.
Maillot de bain confortable
Maillot de bain Ma P'tite Culotte

Durée de vie et matière du maillot
En fonction de la composition de leur matière et du soin que vous leur accordez, vos maillots de bain dureront plus ou moins dans le temps. Concernant la composition, le lycra offre la particularité de conserver la forme du maillot en assurant une bonne souplesse et une excellente élasticité du tissu. En clair, le maillot s’étire plus facilement et ne risque ni d’être déformé ni d’être déchiré. Cela signifie que plus il y a de lycra dans la composition de la matière, plus le maillot sera solide.
Il existe par ailleurs des maillots de bain dont le tissu est spécialement composé afin qu’il absorbe très peu l’humidité. Conséquence, le maillot sèche très vite. Ce sont là, les modèles préférés des sportifs. Alors que les maillots de ce type sont pour leur majeure partie conçus pour le sport, on peut en trouver quelques-uns destinés à la natation de loisir. Ces caractéristiques sont affichées sur les étiquettes des maillots. Aussi, n’hésitez pas à les lire.
Enfin, si vous nagez régulièrement sans pour autant viser le niveau professionnel, préférez les maillots en nylon ou en polyester, deux matières réputées pour résister au chlore. Justement, ce point est essentiel en natation sportive.

Une excellente matière pour une parfaite résistance au chlore et aux frottements
Lorsque vous choisissez un maillot de bain de sport, il est primordial d’accorder un moment à la lecture de sa fiche technique. La plupart du temps, la fiche vous suggère le type d’utilisation auquel il est destiné (natation de loisirs ou natation de compétition), la matière dans laquelle il est taillé et son niveau de résistance au chlore. Pour les nageurs ponctuels voir occasionnel, il est inutile d’acheter un maillot de compétition. Si vous faites au moins 2 séances de piscine hebdomadaire, préférez un maillot de compétition particulièrement résistant au chlore. Ainsi, vous n’aurez pas besoin de changer souvent de maillot.
Un grand nombre de maillots proposés dans le commerce sont faits avec un mélange de polyamide et d’élasthanne, des matières qui s’endommagent facilement au contact du chlore. En revanche, le chlore agresse difficilement le mélange de polyester et de polybytylène. La résistance est donc augmentée pour cette deuxième composition.
Enfin, veillez à ce que votre maillot supporte les frottements, précisément si vous avez l’habitude de vous assoir en rebord des piscines. Or, à court terme, si le tissu du maillot est trop fin, cette habitude use la partie recouvrant les fesses.

L’entretien du maillot
Après chaque séance de piscine, lavez superficiellement votre maillot avec de l’eau claire. Ainsi, vous le débarrasserez totalement des résidus de chlore. Pour le disposer dans votre sac de sport, préférez une serviette plutôt qu’un sac plastique. Lorsque vous le lavez définitivement, utilisez de l’eau tiède et un savon doux. Enfin, ne le torsadez pas pour l’essorer. Au contraire, faites tout de suite sécher après le dernier rinçage. Et contre toute attente, le séchage se fait loin du soleil !