Dans quel matériel investir quand on se lance dans la compétition de natation ?

Le 07/05/2014 à 08h54 - Matériel de natation

Dans n’importe quel sport, lorsque l’on souhaite se professionnaliser, il faut s’équiper convenablement. Et l’équipement professionnel est différent de l’équipement de loisir. Il est beaucoup plus perfectionné, beaucoup plus performant surtout en matière de précision et beaucoup plus solide puisqu’il est adapté à une utilisation intensive.

Qu’est qu’un professionnel de la natation ?
Avant d’évoquer le matériel des professionnels, il faudrait déjà expliquer ce qu’est un professionnel. On distingue deux types de spécialistes en matière de natation : le maître-nageur dont le nom officiel est Educateur Sportif des Activités Aquatiques et de la Natation d’une part et d’autre part, les Sportifs de Haut Niveau.
Pour exercer, le maître nageur doit disposer d’un Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport spécialité Activités Aquatiques et de la Natation (BP JEPS AAN). À noter que la fonction d’un maître nageur ne se limite pas à l’apprentissage de la natation. Il a compétence pour prendre en charge des activités aquatiques telles que l’aquagym, l’accueil et la séance des bébés nageurs, pour assurer la gestion des postes de secours, pour diriger des entraînements sportifs… Seules les personnes qui possèdent un niveau remarquable en natation accompagné d’un  PSE1 ou du BNSSA peuvent se présenter aux tests d’entrée (Tests d’Exigences Préalables et Tests de Sélection). À noter par ailleurs que des diplômes universitaires préparent à ce métier (DEUST animation et gestion des activités physiques et sportives ou culturelles, licence professionnelle animation, gestion des APS ou culturelles, licence STAPS mention entraînement sportif).
Concernant les Sportifs de Haut Niveau, le recrutement est effectué par le Ministère Chargé des Sports à partir d’une liste proposée par le Directeur Technique National de la Fédération française de natation. Cette liste est établie à partir des candidatures reçues du Comité Régional (avec avis du Président). Les candidatures ont été envoyées par les clubs de natation sportive auxquels sont rattachés les candidats. Les Sportifs de Haut Niveau sont classés en 4 catégories : Elite, Sénior, Junior et Reconversion. Souvent, dans les critères de recrutement, il y a la participation aux  Jeux olympiques ainsi qu’aux championnats du monde, avec l’équipe de France.

Les équipements à acquérir
Grâce à ce qui vient d’être décrit, on peut facilement concevoir que pour atteindre le niveau professionnel en natation il faut se lancer dans des entraînements intensifs, apprendre puis maîtriser différentes techniques pour améliorer ses performances, accroître son endurance et se soumettre à une discipline drastique aussi bien au niveau physique que psychologique et bien évidemment en matière d’alimentation. Dans cette optique, l’équipement tient un rôle prépondérant, car il contribue fortement à la réussite du nageur. S’agissant d’un sport de vitesse, le chronomètre et la montre cardio-fréquencemètre (le premier est souvent intégré au 2e) sont fondamentaux. Ils sont impérativement d’une étanchéité parfaite d’où la nécessité de choisir des modèles qui répondent aux normes NIHS 92-20 ou ISO 22810. Par ailleurs, l’étanchéité  doit tenir dans les profondeurs d’eau de plus de 100 mètres. Niveau confort, l’idéal serait d’avoir une montre dotée d’un bracelet en caoutchouc (et non en cuir) équipé d’une boucle déployante de sécurité.
L’autre accessoire primordial, ce sont les lunettes. Il est conseillé d’opter pour des lunettes suédoises caractérisées pour leur excellente étanchéité et leur légèreté. Dans le cas où il est impossible d’acquérir des lunettes suédoises, il est préférable de jeter son dévolu sur des lunettes avec joint en silicone et à pont réglable. Par ailleurs, il serait judicieux d’avoir plusieurs lunettes, afin de pouvoir varier les verres. En effet, les bassins n’ont pas toute la même luminosité ce qui requiert une adaptation des verres. Lorsque la lumière est forte, des verres bleus ou fumés sont recommandés. À l’inverse, si la piscine est plutôt sombre, des verres blancs feront l’affaire. Il est à noter enfin que les verres des lunettes doivent être conçus de façon à ce qu’ils ne permettent pas la formation de buées et qu’elles ne laissent pas passer l’UV.
Au niveau des bonnets de bain, la préférence des professionnels va vers ceux en silicone. Concernant le maillot de bain, veillez spécialement à ce que la matière supporte durablement le chlore. C’est le cas de Waternity, une innovation signée Arena. Enfin, chez les femmes, pour l’esthétique, le maillot doit tenir compte de la morphologie.
Combinaison natation arena